CHAMBRAY LES TOURS : Population et logement, cinquante ans d’évolution.

Fin 2016, Chambray comptait 11 548 habitants*, contre 3 126 en 1968. Cette augmentation est en proportion une des plus fortes de l’agglomération. Comment l’habitat et le logement ont-ils évolué au cours de cette cinquantaine d’année ?

La croissance a été très forte entre 1968 e 1975, la population ayant plus que doublée en sept ans, augmentant de 8.8% par an. Dans le même temps, l’agglomération tourangelle augmentait de 2.3% annuellement… Puis la population atteignait 7 357 habitants en 1982. Le cap des 10 000 était franchi en 1998. Ces augmentations successives s’expliquent avant tout par les mouvements migratoires venant de l’agglomération tourangelle et du département plus que par le solde naturel. Ces populations nouvelles ont trouvé des logements sous la forme de pavillons. Seul le quartier Gallardon offrait des immeubles élevés. Le territoire communal s’est couvert de lotissement de maisons à un étage autour du centre-bourg, près de la Branchoire, aux Petits-Clos, aux Pommiers…

Densifier pour limiter l’étalement

Les derniers grands lotissements étaient construits à La Papoterie et à La Fontaine-Blanche. Des centaines d’hectares se sont couverts de maisons. Ces constructions, ajoutées à la croissance des zones commerciales, grignotant l’espace agricole…

A partir de 2002, avec le changement de municipalité, on constate un inflexion. « Nous avons voulu faire une pause, explique Didier Vallée, adjoint à l’urbanisme, en arrêtant un projet d’extension de la Fontaine-Blanche et en reclassant des terrains en zone agricole ».

Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) de 2013 concrétise deux directions : la création de l’écoquartier de la Guignardière à l’ouest de la commune et la densification le long de l’avenue de la République, sur le tracé du tramway.

L’écoquartier de La Guignardière, qui se veut exemplaire en matière d’environnement, accueillera sur neuf hectares 600 logements d’ici 2024. Le long de l’avenue de la République, la Ville, depuis huit ans, rachète les maisons ç vendre « pour avoir la maîtrise du foncier ». le projet d’un boulevard urbain desservi par le tramway, avec des petits immeubles de trois ou quatre étages, commence à sortir de terre, par exemple à l’emplacement des anciens services techniques.

Avec l’objectif de 13 000 habitants d’ici à dix ans, en renforçant en particulier l’arrivée de personnes travaillant à Chambray, une ville qui a plus d’emplois (11 797) que d’habitants, en limitant ainsi les déplacements, ces logiques devraient permettre de conserver le caractère de « trame verte et bleue » de Chambray dans la métropole.

*Chiffres de l’Insee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *